Partagez
Aller en bas

 Skaðimpossible || So what, babe ?

avatar
TFC - Tatoueur Fleuriste Cynique
Ástvárson K. Skaði
Messages : 28
Date d'inscription : 24/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 24 Nov - 17:32
Ástvárdóttir Kenya Skaði

• Onde ?
Nope, tu ne choisis pas tout seul ! Tu vas devoir répondre à ces questions.


• Quel est le climat qui t'a entouré pendant ta croissance [0-19 ans, pour baliser] ?
Continental mais tempéré. Et pluvieux. Donc humide. Mais agréable et surtout nuageux. Pour Helsinki, en tous cas. Pour Höfn, c’est à peu près pareil. Sauf que vous rajoutez le facteur climat montagneux. Et vu que j’étais très souvent en voyage aux douze coins du monde… démerdes-toi.

• Quelle était la météo lors de ta naissance ?
Orage. Avec des éclairs, le tonnerre, tout ça.

• Quel est ta température corporelle moyenne ?
37,7°C.

• De quelle couleur est ton aura ?
Une nuance de framboise proche de la violine… tout en restant couleur framboise quand même. Il est chiant, ouais.

• Quel a été ton premier mot prononcé ?
« Maman. » Prononcé… ben… maman.


Mental
  • félin ( il mord, il griffe, il grogne, il feule et si vous entrez sur son territoire sans sa permission il vous saute à la gorge et cherchera à vous crever les yeux ) ( et si vous êtes pas foutus de capter que ses morsures ont des tons différents, des significations différentes, vous gagnez son mépris éternel ) × hautain ( quoi ? T'es nul, t'es nul, c'est tout ) ( apprends à assumer ta nullité au lieu de t'enfoncer dedans ) ( abruti ) × je-m'en-foutiste ( quoi, j't'ai bousculé ? J'm'en fous, t'avais qu'à te pousser ) ( quoi, t'es mon pote donc j'devrais t'écouter ? Bah c'que tu dis m'intéresse pas, j'vais pas m'forcer ) ( quoi j'suis habillé comme un sac ? Bah tu n'es pas dans mes vêtements qu'j'sache donc ferme ta gueule merci au revoir ) ( mais quoi encore ? Juste dégage, fais pas chier, j'm'en fous de toutes façons ) × À l'écoute ( parle, j't'écouterai toujours ) ( comptes pas sur moi pour faire plus que ça ) ( hein ? Si j'vais t'aider ? Pas forcément. Mais vas-y, parles. Je t'écoute ) × Paresseux ( ... attends, on est samedi, il est à peine 15h47 et tu viens me réveiller parce que j'ai pas encore mangé ? MAIS CASSES-TOIIIIIIIIIIIIII ! JE DORS LÀ ! MERDE ! ) ( Quoi ? Aller ouvrir la porte ? C'trop loin, trouvez quelqu'un d'autre ) ( hein ? Passer par le Carrefour Express qui est sur le chemin pour faire les courses ? Trop fatigant, j'ai mieux à faire )

Solitaire ( j'suis très bien seul dans mon coin, merci bien, et j'ai pas b'soin d'amis qui m'utilisent parce que « alleeeeeeez, viens s’teu plaît ! T’es super belle, ton père est réal’, ta mère est à la DAT et t’as même gagné des championnats de badminton ! Comme ça les gens verront que j’ai des amis super classieux ! S'teu plaîîît, que je passe pour quelqu'un de stylé quoi... » ) ( ouais bah si c'est ça des amis j'vais me lancer dans l'élevage de vers de terre ) ( et j'aime pas la foule non plus ) ( genre pas du tout ) × Vulgaire ( ouais j'suis vulgaire dans mes mots mais tu seras surpris de m'entendre vraiment injurier quel-... OH SALE PUSTULE NOYÉE TU POSES ÇA DE SUITE ET TU DÉGAGES DE MA CHAMBRE ! ) ( ... ouais bah... fais semblant de pas être surpris, à force c'est lassant de voir les gens dire « ... c'quoi ces injures de merde ? » ) ( j't'ai rien demandé, casse-toi ) × Antisocial ( et commences pas à me baratiner avec ta connaissance du vocabulaire, j'ai pas dit asocial mais antisocial ) ( aucune culture ces gens... ) ( quoi tu sais pas ? Tu vas chercher un dico et tu cherches « antisocial » dedans ) ( non, un antisocial n'a pas forcément un trouble de la personnalité antisociale ) ( faut que je refasse ton éducation ou tu t'sors les doigts du cul ? ) × Violent ( j'suis brusque dans mes gestes, oui ) ( essaies d'me frapper si tu veux, je n'hésiterais pas à frapper avant. Hein ? Tu vas pleurer dans les bras du surveillant ou du premier flic à proximité parce que t'as rien fait ? T'allais m'frapper, j't'en empêche. Dans l'jargon ça s'appelle du self-defense anticipé. Va t'refaire une éducation ) ( et y a pas que la violence physique ) ( la violence mentale je maîtrise aussi ) ( t'es prévenu )

Possessif ( ... je.ne.suis.pas.jaloux ) ( Putain t'as plus d'quinze ans et tu ne sais toujours pas ce que c'est être possessif ? ) ( c'est indécent d'étaler sa connerie et sa stupidité comme ça... ) ( en plus je ne le suis pas avec des êtres humains, aucun intérêt, mais... ... oses t'approcher de MES peluches... juste oses envisager l'idée de poser tes sales doigts d'enfoiré sur MES peluches et j'te ravale la façace à coups de nagamaki ) ( idem si tu t’avises de mal traiter Aqua’, Fly ou Lehti ) ( en plus violent ) ( ... et avises-toi de t'approcher de ma raquette de badminton... je te tue ) ( quoi une menace en l'air ? Non j'hésiterais pas ) × Honnête ( je dis que ce que je pense ) ( un pote a d'ailleurs coupé les ponts avec moi quand il m'a sorti « hey, on dirait que j't'ennuie aujourd'hui. Ça va pas, Ska’ ? » « j'ai juste pas envie d'te parler, c'tout. » ) ( je suis toujours honnête ) ( et direct ) ( peut-être que j'suis un peu trop franc mais hein... t'as fait de la linguistique ? T'es au courant que le langage n'est pas fait pour qu'on mente avec ? Non ? ... Faut vraiment que tu te refasses une éducation là, ça urge, tu peux pas rester aussi nul toute ta vie... ) × Âme d'artiste ( je ne dirais jamais que je suis un artiste mais j'aime tous les Arts ) ( j'apprends l'art du cinéma avec mon père et celui du chant ) ( l’opéra c’est... divin. Juste. Divin. ) ( j'me suis mis à la photo aussi, avec tous les voyages des parents c'était même assez attendu ) ( sinon... la musique ) ( toujours la musique ) ( avec le dessin et les tatouages ) ( et la botanique ) ( quoi c’est pas un art ? Les fleurs ne s’agencent pas n’importe comment, sale ignorant oui )

Résumons ? Skaði est un enfoiré.
Toutes mes non-condoléances.

Si vous avez compris ça... plus le fait que vous ne savez pas tout non plus... vous êtes trop forts.


Mon Identité

•  Homme ou Femme ?  
Je suis un homme. Avec un corps de femme, ok, ça n’empêche pas que je suis un homme. Point final. Et me mets pas la communauté LBGT au derche, je t’impose rien qu’je sache. Merci au revoir.

• Date de naissance ( âge ) ?
16:32:54, le mercredi 07 juillet 1993 ( 28 ans ).

• Lieu de Naissance
Helsinki, Finlande.

• Nationalité
Finno-islandaise.

• Famille
Ma famille se porte à merveille. Aies une seule mauvaise intention à leur égard et j’te bouffe. Touches à mes enfants et t’es mort. Hm ? Oui. Deux faux-jumeaux, Freyr et Freyja. Ils ont 14 ans.

• Groupe
Science everywhere. {même s’il pourrait aussi être un Look ! A butterfly !}

• Métiers ?
Actuellement fleuriste. Et tatoueur mais uniquement sur rendez-vous. Et uniquement à des heures que vous jugerez pétées si vous n’êtes pas dispo le week-end. Il est également badiste prestige.

• Membre de la DAT ? Du CRSI, de l'AUPE ou de l'EL ?
Non. Ma mère, mon beau-frère, ma cousine, et d’autres membres de ma grande famille, sont dedans ; pour ma part, c’est non.

• T'es un Seigneur ? Un Gardien ?
C’quoi ces conneries ? ._. On est plus au M-A, sors de ta grotte.



Yeux
Vert clair.

Cheveux
Longs, blancs et bien entretenus.

Peau
Blanche.

Taille
169cm. 1m69. Et ta gueule.

Masse
54 kg.

Corpulence
Svelte.

Signes particuliers
Le majeur que je viens de te montrer ? … peut-être ?
Mon Histoire


 • As-tu grandi dans une famille aimante ? Stricte ? Autre ?
 Une famille aimante. Très, très aimante. Très très (…) très soudée. Un peu trop protectrice parfois… Et, surtout, une famille tellement vaste que j’ai énormément voyagé.

 • Quelles sont tes relations avec les membres de ta famille ? Bonnes, mauvaises ?
Très bonnes relations avec tout le monde. Même si le private joke dans la famille est « Qui va se marier et qui va crever cette année ? » au nouvel an. Famille nombreuse oblige…

 • Comment s'est passé ta scolarité ? Quel cursus as-tu choisi au lycée ? Pourquoi ?
Ma scolarité s’est très bien passée, même si j’ai concrètement toujours pris des cours par correspondance jusqu’à la deuxième année de lycée. J’avais de très bonnes notes et des appréciations marrantes ; les profs finlandais savaient réagir de manière pédagogique à mon insolence, eux.

J’ai choisi un cursus scientifique, puis je me suis spécialisé en botanique et en design. Même si, techniquement, vu les fleuristes et herboristes qu’il y a dans la famille maternelle – la finlandaise –, ce sont surtout eux qui m’ont appris. Quoi, pourquoi ce cursus ? Parce que j’aime la nature, le dessin et le tatouage. Tu vois une autre explication ? Quoi, avec un double cursus j’avais pas de vie ? … bah t’as pas ma famille, toi…

 • As-tu voyagé ? Où ça ? Dans quel cadre ?  
J’ai beaucoup voyagé. Avec mon père, avec ma mère, avec les deux, avec toute la famille ( qui s’étend sur tout le globe, ma famille est une vraie mafia niveau réseau ), avec l’école aussi… bref. Beaucoup voyagé. Dans énormément de pays. La Fête des Morts au Mexique m’a marqué.

 • Tu viens de France ? Non ? Si non, comment se fait-ce que tu sois en France ?
J’ai de la famille, dont ma mère, dans la DAT. D’après toi, crevard ?

 • Où habites-tu ? Comment tu as atterri là ? Tu t’y sens bien ?
Dans un duplex au-dessus de ma boutique, du côté de Saint Cyp’. Le quartier après le Pont Neuf, ouais. Mon beau-frère voulait pas vendre son duplex chéri à n’importe qui, du coup il me l’a vendu.  Avec ce que j’ai emménagé en boutique, oui. Pour ne pas dire que je lui ai demandé de me le garder, il est super bien placé. Et surtout, il y a un jardin pour le moins… spacieux vu le quartier où j’habite. Avec deux cerisiers, un pommier et un prunier. Et un acacia. Bref, un grand jardin. Et j’y vis depuis. … Quoi ? Oui, je m’y sens bien, j’y vivrai pas sinon. Tu réfléchis parfois ou tu fais juste exprès d’être plus con que tu ne l’es ?

 • Que penses-tu des événements de l’été 2018 ?
Que la Nature ferait bien de fermer sa gueule et de me laisser jouer à Skyrim en paix. Bordel de merde. Je l’ai très bien supporté, hormis cette canicule qui m’a carrément mis K.O... Mon fils n’a pas très bien supporté, au début. Après, lui et sa sœur se sont éclatés donc… ça allait. Bon, le truc chiant c’est que j’ai pas pu m’entraîner au badminton. On a essayé dans le salon mais on a failli péter les voitures ( mini-size, hein ) de collection de Leevi. Donc on s’est tous mis à s’entraîner dans les Arts Martiaux. J’ai pu me perfectionner au nagamaki. Mais les aiguilles d’acier et les éventails en métal me sont définitivement mieux adaptés. Fly et Lehti ont été des anges. Et Aqua’ une source intarissable de bonheur et de joie depuis.

Bref. J’en pense que la Nature elle fait chier, même si je l’aime toujours autant. Et ceux qui voient un complot de la magie aussi. La magie existe, oui. La magie de l’amour, la magie des mots que nous livrent les auteurs ( pensée à Pierre Bottero ), bien d’autres magies existent… mais la magie du « je claque des doigts et le soleil explose », non. Et même si c’est oui, j’en ai rien à foutre, fichez-moi la paix et laissez-moi agencer mon bouquet tranquille. Et filez-moi les recherches scientifiques qui appuient ce ‘oui’. Accessoirement.

Et que le bâtard qui s’amuse à pirater mes neurones aille se faire foutre. Qu’il ait une belle voix ne l’empêche pas de me laisser tatouer en paix, bordel. De merde.

 • Que penses-tu de la DAT ?
J’aime beaucoup le cynisme du N.E.T et le peu que j’ai entendu du docteur Suüøniemison à la télé. Il leur a bien claqué le caquet. Du reste, je m’y intéresse pas trop. Ma mère est dans la DAT et a une très bonne expérience, de même que les autres membres de la famille qui y sont, donc ça influence un peu mon avis mais en soi… boarf. Je m’en fous. Complet.

 • Quelle est ton opinion sur la magie ?
Qu’elle existe. Rien qu’avec l’amour qui me lie à Leevi et mes enfants… La magie existe. Les mots, les émotions, la justesse d’une phrase, l’amour, l’amitié… l’énergie vitale aussi, en tant que pratiquant d’Arts Martiaux je sais de quoi je parle, et c’est la magie de la plénitude, de la détente, de l’harmonie. La magie des chakras et de l’équilibre, de la paix intérieure aussi. La magie de l’harmonie. Mais ceux qui prétendent que ‘la magie’ est à l’origine de tous ces changements… bah qu’ils aillent foutre cette magie-là ailleurs que dans mon quotidien. Et qu’ils me filent les preuves scientifiques. Au revoir.

 • Cites-nous trois anecdotes qui t'ont marqué(e).
Trois ? Pourquoi trois ? Vous avez un problème avec le rythme ternaire, c’est ça ?

I am who I am – 12 ans, 2005, Londres:
Je m'étais campé devant mes parents, lors d'une réunion familiale ( qui avait lieu à Londres, chez ma grande-tante paternelle ) et j’avais déclaré être un homme. Bon, vous imaginez la réaction des parents et de la famille, « Non, t'as un sexe féminin », tout ça ? Et bah nan. Raté. Je suis né avec deux sexes j'vous rappelle, même si j’ai dû subir une ablation des organes génitaux masculins peu de temps après ma naissance… mais c’est là une autre histoire. Donc, réaction ? « Pourquoi » ( formulé par la voix douce de ma mère ) ? J’avais naturellement répondu « parce que je me sens homme et que je me sens pas femme et que je préfère « il » au « elle » et que... ben... faut vraiment une raison ? Je suis un homme, point. » La famille en a longuement discuté, il y avait des jugements bien sûr mais elle restait très compréhensive. Même en grandissant, mon hermaphrodisme vrai m'avait rendu très androgyne. Cheveux longs ou courts, avec une robe ou avec un survêtement, j’étais l’androgyne parfait. Le lendemain, la plupart des membres de ma famille hésitait entre le « il » ou le « elle » et ça m'a fait plus rire ou sourire qu'autre chose.

J’étais un homme. Et deux heures plus tard ? Les premières règles. Amen. Les parents contactèrent très vite mon médecin en Islande puis le chirurgien à Helsinki qui avait pris soin de bébé Skaði lors de l'opération post-natale et en fait... Hermaphrodisme vrai, certes, mais je comptais parmi les rares intersexuels à être fertiles. Et ça me fit plus grommeler qu'autre chose. La seule fois de ma vie que ça m'aurait arrangé d'être normal... bah nan. Et mon grand-père paternel me fila une grande claque amicale dans le dos. « Allez va ! Tu seras le premier homme de la famille à avoir ses règles, faut fêter ça ! Et avec le sourire s'il te plaît ! » Nous avions fêté ça, ouais. Avec le sourire et beaucoup de rire, ouais. J’aime ma famille, bordel. Avec elle, le truc le plus complexe du monde devient d’une simplicité infantile.

La compréhension qui s’enfuit – 17 ans, 2010, Helsinki:
Skaði regardait la psychologue scolaire devant lui, la tête penchée de côté, se demandant encore pourquoi il était là. Qu'est-ce qu'il avait fait au bon dieu pour mériter ça ?

- « Skaði, pourquoi as-tu sauvagement mordu cet élève ?, demanda-t-elle pour briser le silence, avec un ton plein de reproches.
- Je ne l'ai pas mordu ‘sauvagement’, je l'ai mordu violemment. Dites, vous savez que si deux mots existent ça veut dire qu'ils ont un sens différent ? »

La psychologue soupira.

- « Pourquoi l'as-tu mordu violemment, alors ? »

Et une psy agacée.
Une.

- « Parce qu'il a insulté mon Doudou d'inutile, de bon à rien et de pacha.
- Ton... doudou ?
- Mon Doudou, oui. On insulte pas mon Doudou. Et d'abord on insulte pas quand on ne connaît pas. Et lui il a insulté Doudou alors qu'il ne le connaît pas. Ça m'a agacé. Et vu qu'en plus on insulte pas mon Doudou, j'l'ai mordu. »


La psychologue se massa une tempe et le regarda. Je compris les paroles que me lançaient ses yeux. « On dirait un mioche de quatre ans... » Un grognement sourd monta du tréfonds de ma poitrine. Un mioche ( ou un gamin, un bambin, bref un truc de similaire ) ? C'qui qui a un cerveau de mioche dans c'te salle ? Hein ? Saleté de psy.

- « Skaði écoutes-moi, tu es une femm-...
- Je suis un homme. »
, répliquai-je d'une voix ferme, sans appel.

... ordure. Je faillis le dire mais je me retins. Et après on me sort que j’étais pas poli et que c'est moi qui me foutais de la gueule du monde. Bah elle était belle la Finlande...

- « Tu es née femme, Skaði. »

J’arquai un sourcil hautain accompagné d'une expiration nasale méprisante, puis je croisai mes bras sur mon torse en levant le menton d'un geste qui montrait tout le dédain que m’inspirait la psy. Parce qu’elle savait mieux que moi, peut-être ? Ou pas, non. Crevarde. La psy me regarda et finit par arquer un sourcil après trois minutes de silence, stylo en main.

- « ... Pourquoi est-ce que tu me regardes comme ça ? Tu es née femme, Skaði, c'est marqué sur ton contrat de naissance et tu n'y changeras rien.
- Non, madame la psychologue, ce n’est pas marqué sur mon contrat de naissance. Quand on sait pas on ferme sa gueule et on ramène pas sa morale inutile sur un tapis qui n'existe d’ailleurs même pas. »


Pour accompagner mon propos ( dit d'une voix méprisante à souhait ), j’ouvris mon sac, en sortis une chemise où je gardais toute une paperasse administrative pour ce genre d'occasions ( que des photocopies, je n’étais pas fou à ce point ) et lui montrai mon contrat de naissance en tapotant un endroit particulier.

- « Et si vous savez pas lire retournez au CP. Ou tuez-vous. »

Froncement de sourcils, la psy se pencha pour voir ( et le document spécifiait bien que je suis né avec les deux sexes, donc hermaphrodisme vrai – dans sa gueule de connasse, et vlan – ) et elle me fixa intensément.

- « ... mais qu'est-ce que ça t'apporte d'être genré homme, au juste ?
- Qu'est-ce que vous apporte d'être genrée femme ? »
, répliquai-je sans me démonter.

Je lui renvoyais l’ascenseur d’un ton peut-être un peu trop méprisant, avec un regard hautain, mais j’étais clairement agacé là. Ah que non, je n'aimais pas du tout cette femme. Bornée comme pas permis, aucune notion d'ouverture d'esprit. On avait eu mille fois cette conversation, et voir que le mur face à moi était non seulement toujours un mur mais en plus avait un diplôme de psychologue me hérissait la veine cave sur le nerf honteux.

- « Au moins on me regarde pas de travers quand je joue du badminton en compétition… »

… du sexisme maintenant ?

Bas.
Et sale. Très sale.

Je me relevai d'un coup, mains à plat sur le bureau, chaise qui tomba dossier le premier par terre, buste penché vers la psychologue, main agrippant sa chemise et l'obligeant à se redresser. J’avais pensé quoi ? Aucune notion d'ouverture d'esprit ? C'était fou ça, je devenais devin.

- « Au moins, je ne me permets pas de laisser des préjugés et des stéréotypes obscurcir un jugement auquel je ne donne pas une connotation sacrée. Vous savez ce que c'est le travail d'un psy ? C'est de comprendre. COM-PREN-DRE ! Y a quoi que vous pigez pas dans ce mot ?! C'est un gamin de 17 ans qui doit refaire votre éducation ou, à défaut d'être une psychologue en papier mâché, vous savez au moins être adulte ? »

Je la relâchai d'un mouvement sec ( la jetai contre le dossier de son fauteuil aurait été plus adéquat ) et, en feulant comme un chat – oui oui, comme un chat –, je me retournai et me dirigeai vers la porte d'une démarche clairement agacée.

- « Nous n'avons pas fini notre séance. Et je te signale que parler comme ça à un membre du pers-...
- Vous faites un métier magnifique, qui nécessite une humanité tout aussi magnifique, et vous n'êtes même pas foutue d'être humaine. Je refuse de rester avec quelqu'un qui ne sait pas travailler ! »


J’ouvris la porte et la claquai derrière moi avec une telle violence qu'un surveillant sursauta en fronçant les sourcils.

Oh, shit… – 28 ans, 2018, Toulouse:
- Kenya ?
- Skaði.
- D’accord. Skaði ?
- Quoi ?
- Il y a un tournois de badminton le 01 et le 02 décembre à Jakarta, avec les éliminatoires le 28, 29, 30 novembre. T’en es ?
- Tu n’abandonneras jamais ton rôle de manager, Njål ?
- Et tu n’abandonneras jamais ta carrière sportive.


J’arquai un sourcil amusé, mon portable coincé entre ma joue et ma clavicule, tout en arrosant les plantes en pots qui étaient juste derrière la vitrine de ma boutique. J’avais une longue carrière de badiste derrière moi et j’avais reçu le titre de ‘badiste prestige’ lors de mes études, grâce à mes nombreuses victoires, médailles et trophées d’or, aux divers championnats mondiaux que j’avais pu faire. Depuis, c’étaient différents organismes de tout horizon qui m’invitaient pour participer à un tournois, ce qui me permettait clairement de mieux gérer mon temps. Actuellement, cela faisait trois ans que j’avais décliné toutes les offres et Njål savait qu’il allait en être de même… mais il n’abandonnait décidément jamais.

- Gideon et Sukalmujo ont fait une requête spéciale pour pouvoir t’affronter lors de ce tournois. En simple, pas en double… à moins que tu acceptes le double, ont-ils précisé.

Ma réponse ne se fit pas attendre.

- Et t’as même pas été foutu d’accepter cash ? Votre attitude de manager me choque, Njål.
- Blab-… oh, j’entends un bruit d’eau. Tu bossais ? Bref, je les préviens de ta présence. Et je gère tout niveau billets d’avion, t’en fais pas.
- Fais en sorte que Aquarius vienne avec moi.
- C’est un clébard énorme et tu veux que j-…
- Cause mieux de mon Doudou, Njål, où je te chakramise les vertèbres. À propos, je pars le 25 novembre et je reviens le 14 ou 15 décembre, selon les prix.
- Putain t’es pas chiant...
- Mais va te faire enculer, Njål.
, je réponds en riant, de mon rire cristallin et doux qui déboussolait tout le monde.

Je raccrochai et, sourire aussi amusé qu’insolent aux lèvres, je me tournai vers la cliente qui avait franchi les pas de ma porte, inclinant simplement ma tête en ayant reconnu Sarah. Une cliente régulière et silencieuse, ou du moins elle ne parlait pas pour rien. Elle. Je caressais les pétales de mon cognassier du japon avant de me tourner vers ma cliente.

- Mademoiselle Skaði ?
- Oui ?
- Cet arbuste est bien de la famille des Rosacées ?
- Oui. C’est un cognassier du japon.


Ses yeux se mirent à pétiller de curiosité. Elle n’avait que dix-neuf ans mais elle aimait énormément les fleurs et elle ne manquait jamais de venir deux fois par semaine, si ce n’est plus. Une lueur insolente mais douce alluma mon regard lorsqu’il croisa le sien et je laissai mes lèvres s’étirer en un sourire en coin. Elle s’approcha du pot, des quelques fleurs écloses sur les branches de l’arbuste et s’accroupit face à ces dernières.

- Pouvez-vous m’en dire plus ?
- Naturellement. Je n’ai que ça à faire, voyons…


Mon insolence la fit rire et son regard se para d’effronterie lorsqu’elle le releva vers moi. Effronterie totalement harmonisée avec la même curiosité. Tout en faisant le tour de mes plantes, je lui expliquai tout ce que je savais sur ce cognassier.

HRP



• Ton Pseudo
Always the same. Cheshire's Smile

• Ton Âge
Ben… en fait… c’est toujours le même. Cheshire's Smile

• Comment se fait-ce que tu sois ici ?
Lalalalalala.

• Comment tu trouves le fofo ?
Y a des fautes partouuuuuuut. Cheshire's Smile

Vu comment fonctionne le fofo, les events à venir, tu risques de tomber dans les mailles des balises random... Tu veux être comptabilisé ( auquel cas tu auras un chiffre et on te le donnera ) ( GARDES-LE SECRET SURTOUT ! D: ) ou non ?
Yas.

 • Le mot de la fin est pour toi petit coeur !
Non. Cheshire's Smile

"Live your life, live your freedom and sod off the rules."

avatar
SH - Secrétaire Hihi
Qing Hŭ Nu Wa
Messages : 15
Date d'inscription : 23/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 24 Nov - 18:12
MON FIIIIILS. ♥️
La Kat en moi te hurle bienvenue et te saute au cou. Je ne sais pas si j'ai besoin de te re-dire que j'aime Skadimpossible mais... J'aime Skadimpossible et j'aime encore plus le fait que ce soit le nom de sa fiche ! C'pas moi
avatar
TFC - Tatoueur Fleuriste Cynique
Ástvárson K. Skaði
Messages : 28
Date d'inscription : 24/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 24 Nov - 22:04
C'est en la mémoire de Kate et de ton admirable surnom que je l'ai mis dans le titre, maman d'amour ! ♥️O♥️
Ravi que la fiche te plaise ! Dragon's happy

Bon.
J'ai fini au fait. /VLAN
avatar
Centaure de l'Électricité
Omaktakowa Anawea E.
Messages : 67
Date d'inscription : 09/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 24 Nov - 23:57
Bienvenue vieille branche ce personnage m'avait manqué ♥️
avatar
Dragon de l'Eau
Sakaki Toru
Messages : 49
Date d'inscription : 09/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 25 Nov - 0:02
OMG.

Bienvenue Skad!

Câlin. Je... ne sais pas quoi dire! Je suis avec toi bro. À plus de six cent pour cent. Tiens glace pilée au sirop de gfraise!
avatar
BBC - Big Boss Cheated
Joker
Messages : 70
Date d'inscription : 23/09/2018

Voir le profil de l'utilisateurhttp://pklejoker.forumactif.com
le Dim 25 Nov - 0:22

Mes félicitations, sale peste !

Une fiche terminée si rapidement qu'une certaine Ellana m'a gueulé dessus pour me sortir de mon absence. Ah, ce que je ferais pour l'être aimé... Ouais ouais, t'es validé sale peste. Heureusement que t'es pas un Gardien, hein...

N'oublie d'ailleurs pas d'aller recenser ton avatar ici, ton métier par là, et d'aller vite chercher tes premiers RPs.

Amuses-toi bien parmi-nous et rappelles-toi que Setsuna aime beaucoup le chocolat, que Newt deale des coussins de premier choix et que toucher à la réserve de chamallows de Liëen peut s'avérer fatal pour tes oreilles. ♥️
Contenu sponsorisé

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum