֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Jeu 21 Fév - 18:18
Alhuin Rainie E.
Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2019
PV - Plante Verte
wait, what ?
Lorsque Rainie mit enfin les pieds hors de la salle de bain des Solhanne, la fatigue lui alourdissait les paupières avec tant de hargne qu'elle peinait à réellement garder les yeux ouverts.
Elle était épuisée. Affamée et épuisée.
Elle avait beau entamer sa maigre semaine de vacances d'automne, la fatigue liée à son emploi du temps inhumain ne s'était qu'à peine envolée et elle jeta un œil accusateur à la première horloge qui fut à portée de son regard, lorsqu'elle eut terminé de sécher ses cheveux.
Vingt-et-une heures quarante sept... et elle n'avait toujours rien mangé pour la toute simple et bonne raison qu'elle n'avait pas eu faim, à l'heure du dîner.

Enveloppée dans une confortable robe de nuit chaude et décorée de multiples petites grenouilles tantôt souriantes tantôt bougonnes, Rainie traîna alors des pieds en direction de la pièce où elle avait précédemment laissé Leslie et s'écrasa sur lui sans le moindre préavis. Avec toute la mollesse du monde, ceci dit, et avec sa serviette toujours posée sur sa tête aussi.  

« Tu penses que c'est l'Allemagne qui me fatigue autant ? »

Sa question n'appelait pas réellement de réponse, puisqu'elle n'avait pas le moindre sens.
Le voyage n'avait pas été plus désagréable que n'importe quel autre et, quand bien même elle ne comprenait pas un seul mot d'Allemand, le début de son séjour s'était avéré relativement agréable. Sans pourtant se garder d'être épuisant. Alors non, ce n'était ni l'Allemagne, ni le trajet. Il était tout simplement question de son rythme d'études un peu trop intense et le simple fait de se rappeler qu'elle commençait tout juste l'année suffit à la déprimer.

Déprime qu'elle balaya néanmoins dans un coin de sa tête en retirant sa serviette de sur sa tête, pour regarder son ami.

« Leslie... Je vais t'embêter mais... j'ai faim maintenant. Tu veux bien être un ami convenable et me nourrir, s'il te pl-- »

Et Rainie se figea. Brusquement.
Couina, sous le coup de la surprise.

Chantons, homines cogitandum, chantons
Les exploits de vos ancêtres, les contes de vos régions
Chantons, homines cogitandum, chantons
Les lies qui vous enserrent, les valeurs oubliées de vos cantons


Sa poitrine se souleva avec l'intense vague de bonheur qui se répandit en elle. Bonheur ? Quel bonheur ? Elle était évidemment heureuse de voir Leslie, mais à ce point ? « Idiote. » Elle ne répondit pas, ne sourcilla même pas, bien plus concentrée sur les couplets qui s'enchaînèrent dans sa tête sans la moindre raison. Sans la moindre explication.
Et si elle les entendit jusqu'au bout, les paroles lui passèrent totalement au-dessus des sourcils.
Dans sa tête ? Rainie la secoua légèrement, incrédule et, surtout, bien réveillée pour le coup. Si elle se sentait profondément heureuse sans la moindre raison, elle n'en était pas spécialement rassurée pour autant. Pourquoi maintenant ? Pourquoi de cette façon ? Pourquoi ça surtout ? De quoi était-il question ? Son visage blêmit brusquement et elle releva presque instantanément les yeux à la recherche de ceux de Leslie.

« … Est-ce que les Allemands et les Irlandais ont un jour été en conflit ? Juste pour... être sûre que je ne me fais pas maudire par l'esprit d'un vieux général rancunier. »  

©️ Ran


_________________
« You're the dream I never wanna wake up from. »

Rainie est dense en #669900.

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Ven 22 Fév - 14:47
Solhanne Leslie Q.
Messages : 44
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 26
DAC - Doctorat Avancé en Connerie
Même si elle l’avait prévenu, il fut quand même assez surprit de la voir, ne s’étant pas réellement attendu qu’elle vienne jusqu’à chez lui. OU du moins, jusqu’à chez ses parents si on voulait vraiment être précis.
Forcément sa mère avait était heureuse et son père lui avait fait comprendre qu’une fois sa Rainette partie, il avait plutôt intérêt à se cacher pendant plusieurs jours… jusqu’à ce que sa mère décide que de le tuer pour ne pas lui avoir présenter Rainie plus tôt n’était pas une idée merveilleuse si elle voulait continuer son métier d’avocat.

Enfin, la claque qu’il avait reçu à l’arrière de la tête par sa mère l’avait fait grogner pendant que Rainie préparer ses affaires pour prendre sa douche et il l’avait donc attendu dans le petit salon… salon qui faisait également office de hall entre son atelier, sa chambre et le reste de la maison.
Avachis dans le canapé de tout son long, il avait allumé la télé sur une chaîne quelconque, tombant finalement sur un reportage sur les grenouilles et… il somnolait clairement devant. En même temps, s’il ne travaillait pas ou n’était pas avec Rainie ou Vai – ou en train de manger – il dormait. Dans le genre de cycle parfait.

Un grognement lui échappa alors que Rainie s’écrasait sur lui, ne l’ayant pas vu venir, et il apprécia un moment la décoration de sa robe de chambre. Il l’approuvait totalement celle-là.

Tu penses que c'est l'Allemagne qui me fatigue autant ?
N’importe quoi… Il pouffa légèrement, lui ébouriffant les cheveux, ou du moins, massacrant la position de la serviette sur ses cheveux.  
Leslie... Je vais t'embêter mais... j'ai faim maintenant. Tu veux bien être un ami convenable et me nourrir, s'il te pl--

Il n’eut pas le temps de répondre qu’un truc merdique vint résonner dans sa tête et il fronça les sourcils, peut heureux d’entendre un truc pareil, quel qu’il soit réellement.
Il allait envoyer une soufflante au twenty-four… c’était forcément de leur faute. Non, plus sérieusement, ils étaient sûrement les seuls à avoir une explication ou un semblant de.

Il posa ses yeux sur Rainie, remarquant enfin qu’elle s’était redressé mais n’eut pas vraiment le temps de rougir de sa position qu’il ressentit une vague de bonheur et de bien-être. Pas que cela était étrange en soi puisque c’était vraiment ce qu’il ressentait en ce moment mais il devait reconnaître que cette soudaine intensité…
Ses yeux rencontrèrent ceux de Rainie et il fronça les sourcils, un peu inquiet en la voyant blêmir.

… Est-ce que les Allemands et les Irlandais ont un jour été en conflit ? Juste pour... être sûre que je ne me fais pas maudire par l'esprit d'un vieux général rancunier.
Dans ce cas, ont est deux à être maudit… mais je pense pas que ce soit ça… dit-il à moitié dans la conversation, à moitié pensif.

Il avait passé son bras autour de la taille de Rainie sans vraiment y faire attention, comme s’il voulait la protéger alors qu’il était restait allongé sur le canapé, l’autre bras replié sous sa tête.



Tu veux manger quoi ?

Cela ne servait à rien pour le moment de tirer des plans sur la comète alors autant qu’il satisfasse le ventre de sa grenouille qui… était plus présente que d’habitude dans son esprit… mais tout en l’étant différemment… Hum…


_________________
L'intelligence c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase
▬ Pierre Desproges


Leslie se moque en #660033

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Ven 22 Fév - 20:55
Alhuin Rainie E.
Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2019
PV - Plante Verte
wait, what ?
« Dans ce cas, ont est deux à être maudit… mais je pense pas que ce soit ça… »

Alors non, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait définitivement pas. Et elle comprenait encore moins le fait qu'il n'ait pas l'air spécialement ébranlé par ce qui venait de tout juste lui... leur arriver. Mais si les choses étaient réellement graves, il aurait paniqué, non ? Non, au lieu de quoi Leslie avait simplement glissé son bras autour d'elle et Rainie, pour sa part, s'était simplement retrouvée à rougir en le contemplant avec attention. Comme à chaque fois qu'elle en avait l'occasion.
Le bonheur qui réchauffait déjà son ventre se mua alors en une profonde tendresse qu'elle laissa étirer ses lèvres et elle se recala correctement sur lui. Tout naturellement. S'il lui donnait l'occasion d'en profiter, elle ne comptait absolument pas s'en priver.

« Tu veux manger quoi ? »
« Un truc allemand. » souffla-t-elle pour seule réponse en calant un peu mieux sa tête contre lui.

Elle n'était pas assez en forme pour y réfléchir. Et la toute nouvelle impression qui avait pris place dans son esprit la troublait sûrement un peu trop pour qu'elle puisse réellement se soucier de son estomac, à l'heure actuelle. Elle avait faim, bien évidemment, mais la curiosité, l'anxiété et l'incertitude occultaient tout le reste, sans pourtant réussir à s'installer en elle.
Elle les sentait flotter au-dessus de sa tête, à peine menaçants mais cruellement présents. Sans toutefois y prêter la moindre attention. Tout simplement parce qu'elle savait que Leslie était a priori totalement serein quant à ce qui leur arrivait. Parce qu'il occupait sa tête et son cœur avec bien plus d'intensité que d'ordinaire et parce que son odeur, à l'instar du contact de son corps contre le sien, suffisait à envahir les moindres de ses pensées.
Elle était heureuse, en toute sincérité. Curieuse mais heureuse.

« … ça ne me dit quand même pas ce que c'est, cela dit. »

Sa voix s'étouffa dans le T-Shirt de Leslie, signe du fait qu'elle y perdait son visage et elle s'imprégna discrètement de sa chaleur et de son parfum, avant de recommencer à l'observer. « Il est cruellement magnifique. » « Et toi cruellement stupide. » Rainie roula roula des yeux.
Le menton appuyé contre lui, elle releva alors sa main pour doucement appuyer le bout de son doigt contre le nez du brun puis le relança, un peu plus impatiente :  

« Et tu as l'air de le savoir. Crache le morceau si tu ne veux pas amèrement le regretter. »

Et elle ne tenta même pas de cacher l'amusement – néanmoins mêlé à de la menace – dans sa voix. Ce qu'elle comptait lui faire ? Elle n'en avait pas la moindre idée.

©️ Ran


_________________
« You're the dream I never wanna wake up from. »

Rainie est dense en #669900.

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Ven 22 Fév - 21:58
Solhanne Leslie Q.
Messages : 44
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 26
DAC - Doctorat Avancé en Connerie
Bien bien… maintenant il allait devoir l’annoncer à sa grenouille, ce qu’il se passait. Pas forcément les détails mais au moins l’essentiel… Il sentait que ça allait être joyeux tout ça…
Aussi, autant commencer par remplir l’estomac de sa miss et donc savoir ce qu’elle voulait manger.

▬  Un truc allemand.
Tiens, ça m’aide ça.

Bon.. un truc rapide à faire et copieux… et allemand… bingo, il savait quoi faire : ce qu’il faisait toujours quand il avait faim et pas forcément envie de cuisiner. Autrement dit, rapide… et pas de la haute cuisine. Mais bon là tout de suite, il n’avait pas forcément envie de passer sa soirée en cuisine…

… ça ne me dit quand même pas ce que c'est, cela dit.

Sa réaction le fit rire et il se redressa en position mi-assise, le bras toujours autour de sa taille pour ne pas qu’elle tombe avec son mouvement.

Et tu as l'air de le savoir. Crache le morceau si tu ne veux pas amèrement le regretter. 

Oh, elle voulait jouer à ça ? Il eut un regard purement provocateur et malicieux avant de capturer sa main de sa main libre pour avoir le champs libre afin de l’embrasser chastement sur les lèvres. Bien… de toute manière, si ce n’était pas lui qu’il le faisait, elle comprendrait sûrement avec leur lien… comme lui venait de le faire… prouvé par les légères rougeurs sur ses joues.
N’attendant pas qu’elle réagisse, il se mit debout, la hissa sur son épaule pour se diriger vers la cuisine. Il ne voulait pas s’attarder sur la douceur de ses lèvres ou la bouffé d’amour qu’il avait ressentit envers elle en le faisant enfin.

Il sentait qu’une certaine personne allait royalement se foutre de sa gueule…

Ce sera donc Quark mit Leinöl und Kartoffeln pour ce soir ! Dit-il en peu trop enjoué pour que ce soit simplement l’effet du plat.

Une fois dans la cuisine, il posa la demoiselle sur le plan de travail, lui permettant ainsi de s’asseoir. De toute manière, c’était son coin cuisine dans son petit salon donc personne ne pourrait les voir. Et tant mieux car il ne saurait pas comment expliquer la chose dans le cas contraire et ce soir, il n’avait pas envie de se prendre la tête avec sa mère… ou sa sœur.
Il sortit donc les pommes de terre, le lait et le fromage blanc tout en prenant une casserole et la remplissant d’eau, surveillant sa grenouille du coin de l’oeil. L’avait-elle au moins entendu ?


_________________
L'intelligence c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase
▬ Pierre Desproges


Leslie se moque en #660033

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Ven 22 Fév - 22:39
Alhuin Rainie E.
Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2019
PV - Plante Verte
wait, what ?
Son premier baiser.
Leslie venait de tout naturellement et tout grossièrement lui prendre son premier baiser. D'une façon si déconcertante qu'elle n'eut que le temps de couiner alors même qu'une brusque vague d'un amour intense prenait possession de son être. Et c'était sincèrement à ne plus rien y comprendre.

« … Qué ? »

La question lui avait échappé aussi sournoisement que les rougeurs, impressionnantes, qui vinrent s'installer sur ses joues. Rougeurs qu'elle fut incapable de maîtriser au même titre que le flot de bonheur, mêlé à une légère frustration, qui déferla sans sa poitrine. Elle pouvait certifier sans le moindre mal qu'elle les avait, ces foutus papillons dans le ventre. Et certains d'entre eux étaient très probablement guidés par une envie plus moins tendre de mordre Leslie pour lui apprendre à mieux se comporter.
Bien évidemment, elle avait voulu lui offrir son premier baiser depuis le jour où elle avait enfin compris qu'elle l'aimait. Depuis à peu près deux ans, maintenant, en vérité. Et en conséquence, tous les scénarios possibles et imaginables s'étaient formés dans sa tête. Tous. Mais pas celui-là. Elle l'avait vu lui murmurer qu'il l'aimait dans tous les angles possibles. Avait rêvé de sa bouche contre la sienne à chaque fois qu'elle avait eu l'opportunité de le regarder s'endormir avant elle. S'était laissée aller à se demander si elles lui sembleraient douces ou rugueuses. Et si elle avait désormais la réponse à sa question, la façon dont elle lui avait été donnée la fit encore plus violemment rougir, lorsqu'elle prit enfin conscience de ce dont il était question.

« ...qui a pété son câble apparemment. »
« Hein ? »

Ça pour l'avoir pété, il l'avait pété, son câble.
Trop sonnée pour convenablement réagir, Rainie ne remarqua qu'à cet instant qu'elle avait quitté le salon pour se retrouver installée sur un plan de travail et le regard perdu qu'elle lança à Leslie fit très sincèrement office de réponse au monologue qu'il venait de déblatérer. Non, elle ne l'avait pas écouté.

« Oui... je confirme, tu as pété ton câble, mais... Leslie... »

Elle marqua une courte pause, inclina la tête en se décidant finalement à le regarder pour réellement le voir tandis que son cœur s'emballait frénétiquement dans sa poitrine.

« … Il vient de se passer quoi, au juste ? »

Et, sur l'instant, la question valait autant pour le timide baiser volé que pour le fait qu'il ne lui avait absolument pas répondu. Elle l'avait menacé, pourtant. En plaisantant à moitié, mais elle l'avait menacé. Et plutôt que de la prendre au sérieux, il s'était simplement moqué d'elle et lui avait, en prime, dérobé un baiser qu'elle lui aurait volontiers donné, s'il le lui avait demandé. « … Il est ultra mort. »
Menace qu'elle mit à exécution en attrapant brusquement Leslie par le bras pour le ramener à portée de ses jambes. En tout manque de pudeur, Rainie enroula alors ses cuisses autour de la taille du brun sans la moindre hésitation puis plongea ses iris ambrés dans les siens. Sérieusement gênée. Mais cruellement déterminée.

« Tu... crois vraiment que tu vas t'en sortir comme ça ? »

Sa voix tremblait, elle le sentait. D'embarras. De manque d'assurance. De toutes les émotions intenses et agréables qui enveloppaient son esprit dans une bulle de bien-être qu'elle n'avait encore jamais réellement ressentie auparavant. Mais curieusement pas du fait qu'elle avait oublié les limites de la décence depuis... longtemps.

©️ Ran


_________________
« You're the dream I never wanna wake up from. »

Rainie est dense en #669900.

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Dim 24 Fév - 15:38
Solhanne Leslie Q.
Messages : 44
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 26
DAC - Doctorat Avancé en Connerie
Il retient difficilement un rire à la réaction de sa rainette, se concentrant à moitié sur la préparation de son plat et remplir la casserole d’eau avant de la mettre sur le feu. Il ne pouvait qu’espérait qu’elle ne lui en veuille pas aussi, il profita avec une satisfaction indécente le fait de pouvoir surveiller le fil de ses sentiments.

Oui... je confirme, tu as pété ton câble, mais... Leslie... 
Hey… ce n'est même pas ma faute ! Protesta-t-il faussement indigné.

Et ce n’était pas lui qui avait pété son câble. Enfin un peu… mais cela ne serait probablement jamais arrivé – ou pas comme ça – si on lui avait pas malencontreusement aidé à la chose. Aussi, il décida de ne pas repenser à la façon qu’il avait eu d’embrasser Rainie pour la première fois.

… Il vient de se passer quoi, au juste ?
Là tout de suite ? Je t’ai embrassé, dit-il tranquillement. Juste avant… tu ne m’as pas…

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’il se fit capturer part sa grenouille et il ne put s’empêcher de rire en la voyant. Il était étonnement de bonne humeur et assez euphorique en plus. Il allait vraiment les tuer quand il leur mettrais la main dessus. Il allait demander à Vai quelques unes de ses dernières inventions pour ça.
Pour le moment, il savourait juste le bonheur de pouvoir observer Rainie qui était magnifique quand elle faisait cette tête là.

Tu... crois vraiment que tu vas t'en sortir comme ça ?
Tu ne m’as absolument pas écouté en fait… Repprit-il avec un air boudeur.

Profondément mis à mal par son sourire amusé et taquin. Parce qu’il se sentait si bien et serein en ce moment qu’il ne pouvait pas s’en empêcher. Alors, puisqu’il était capturé, il passa ses bras autour de la taille de Rainie, ne quittant pas ses yeux du regards.  

Donc ? Je dois répéter alors ? Dit-il dans un rire amusé. Puis il reprit son sérieux, ses yeux brillant de bonheur. Rainie, je t’aime.

Il ne l’avait absolument pas dit mais là, tout de suite, les explications semblaient pouvoir bien attendre des siècles, il voulait juste lui dire qu’il l’aimait et qu’elle ressente à quel point il tenait à elle et ne voulait pas la lâcher. A quel point il était bien avec elle, juste là et qu’il désirait restait ainsi en sa compagnie pour toujours.
Il avait de nouveau envie de l’embrasser mais il se retient. Parce qu’il voulait savoir ce qu’elle en pensait malgré tout. Pas qu’il doute que cela puisse être possible entre eux car dans ce cas, il ne lui aurait pas volé un baisé en premier. Mais… peut-être simplement qu’il voulait qu’elle lui dise elle aussi.


_________________
L'intelligence c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase
▬ Pierre Desproges


Leslie se moque en #660033

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Dim 24 Fév - 16:54
Alhuin Rainie E.
Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2019
PV - Plante Verte
wait, what ?
« Là tout de suite ? Je t’ai embrassé. Juste avant… tu ne m’as pas... »

Non elle ne « l'avait pas », non. Absolument pas. Et l'air boudeur qui régnait sur son visage suffisait à très clairement le lui prouver : si Rainie lui avait demandé des explications sur ce qui venait de se passer, elle n'avait pourtant pas entendu le moindre mot de ce qu'il avait bien pu lui répondre à ce sujet. Trop sonnée. Trop surprise. Trop incapable de retenir la joie qui bouillonnait dans ses veines et faisait battre son cœur bien trop fort, dans sa poitrine.

Elle eut envie de rire, en le voyant lui-même le faire. Sentit son buste se soulever d'une toute nouvelle vague de tendresse qui fit crier à ses yeux l'évidence même du fait qu'elle l'aimait. Et lorsqu'elle eut envie de se blottir contre lui à la recherche de tout ce qu'il était, Rainie inspira, profondément. Pas maintenant. Pas tant qu'il ne lui aurait pas dit clairement de quoi il était question, quand bien même sa lumière attendrissait un peu plus sa prétendue vexation.

« Tu ne m’as absolument pas écouté en fait… »
« Non. » répondit-elle de but en blanc en resserrant un peu ses jambes autour de lui.

S'il tentait de partir, elle lui écrasait les côtes. Qu'elle l'aime ou pas. Qu'elle se sente presque pousser des ailes ou pas. Qu'elle se retrouve à sourire, bêtement, alors qu'il enroulait ses bras autour d'elle... ou pas.

« Donc ? Je dois répéter alors ? »

Il valait mieux s'il ne voulait pas mourir d'une toute nouvelle forme de compression osseuse. Et oui, elle était parfaitement persuadée du fait qu'elle pourrait lui faire mal de cette façon.

« Rainie, je t’aime. »

Elle ne remarqua qu'à ce moment qu'elle avait cessé de respirer. Depuis quelques secondes, tout au plus. Depuis qu'elle avait vu ses yeux pétiller d'une toute nouvelle lumière qu'elle ne put s'empêcher d'admirer, le temps que son cerveau assimile, enfin, ce qu'il venait de lui avouer.

Et Rainie sentit presque son cœur éclater.
Ses lèvres s'ouvrirent pour ne laisser sortir qu'un couinement plus ou moins ridicule et elle posa ses mains contre sa bouche pour s'empêcher de babiller un « Hein ? » aussi inapproprié que maladroit. Elle l'avait compris, d'une certaine façon.
Le baiser qu'il lui avait volé leur avait visiblement servi de certitude à elle comme à lui et, si elle sentit ses joues chauffer furieusement du fait de la gêne qui s'installa en elle, Rainie préféra simplement s'offrir au bonheur et à la tendresse qui s'amplifièrent un peu plus au creux de son buste. À la sincérité qui avait découlé de ses aveux et à l'impression, curieuse, qu'elle avait de ressentir son amour à lui envelopper son âme à elle.

« … Tu aurais pu me le dire avant, non ? » ronchonna-t-elle plus pour la forme en dépit de la tendresse qui adoucissait ses yeux.

Elle avait arrêté de faire la moue, de prétendre bouder, de froncer les sourcils en dépit de l'envie qu'elle avait de rire l'équivalent de toute l'euphorie qu'il faisait naître en elle. Son visage s'éclaira d'un sourire aussi lumineux que sincèrement amoureux et, délicatement, Rainie glissa ses doigts contre les joues de Leslie pour... appuyer dessus.

« Tu es un idiot. »

La remarque relevait plus d'une douceur que d'un réel reproche.
Elle l'aimait. C'était une évidence à laquelle elle s'était faite depuis un moment, désormais. Elle l'aimait et le simple fait de l'entendre le lui dire suffisait à lui donner envie de pleurer, de rire et de l'embrasser. Tout à la fois.
Pourtant, elle se contenta de commencer par ce qu'elle estimait être le plus beau et, alors que ses doigts se perdaient lentement dans l'océan des cheveux bruns de Leslie, Rainie tendit légèrement le cou pour aller déposer un baiser bien plus sincère contre ses lèvres. Un baiser d'amour. Un baiser de tendresse. Un baiser de tout ce qui criait en elle mais qu'elle garda délicat malgré tout.

« Là, par contre, je t'ai écouté. » chuchota-t-elle en posant son front contre le sien. « Et je t'aime. De toutes les façons possibles, je t'aime. »

©️ Ran


_________________
« You're the dream I never wanna wake up from. »

Rainie est dense en #669900.

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Ven 1 Mar - 13:06
Solhanne Leslie Q.
Messages : 44
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 26
DAC - Doctorat Avancé en Connerie
Il sourit tendrement en observant sa réaction. Il ne pouvait pas la louper puisqu’il l’a dévorait littéralement des yeux même s’il n’en menait pas large lui non plus. Derrière son air assuré et maître de lui, il était prit dans la tornade de ses propres émotions… mais aussi de la tendresse qu’il ressentait de Rainie.
Pouvait-on réellement être heureux et ressentir autant d’amour sans que son coeur éclate ? Il ne savait pas et se foutait bien de répondre à cette question tant il était bien actuellement. Il aurait aimé ne jamais quitter leur bulle.

…Tu aurais pu me le dire avant, non ?
Trop conventionnel, lui souffla-t-il en guise de réponse dans un léger rire.

Ou simplement parce qu’il était un gros idiot diraient certains. Mais comme toujours, il n’écoutait personne et n’en faisait qu’à sa tête. Alors oui il aurait pu regretter de ne pas lui avoir dire plus tôt tant il appréciait ce moment. Mais c’était aussi bien comme ça, ce disait-il alors qu’il pouvait observer ses rougeurs à loisirs sans être dérangé.
Et puis, blottit ainsi tout contre elle… c’était juste parfait.

Quand elle lui adressa un sourire lumineux, il se sentir fondre un peu plus, comme s’il retombait amoureux… une seconde fois. Ou peut-être une troisième ou une quatrième… il ne comptait plus le nombre de fois où il avait voulu l’embrasser et la serrer contre lui ces deux dernières années.

Tu es un idiot. 
Ton idiot ? Demanda-t-il dans un sourire insolent.

Il savoura ses lèvres sur les siennes, bien plus puissamment cette fois. Parce que ce n’était pas un baiser volé mais voulu et tellement désiré aussi.

Là, par contre, je t'ai écouté. Et je t'aime. De toutes les façons possibles, je t'aime.

Il rougit, cachant son visage dans son cou tout en se blottissant tout contre elle. Il était heureux de l’entendre et il ferma les yeux comme pour mémoriser à jamais ses mots.
Un léger rire le secoua tout de même alors qu’il reprit la parole à moitié dans sa nuque, la chatouillant sûrement sans le vouloir au passage.

J’espère bien, même si ça ne me dérange pas de te le répéter~

Encore et toujours, il ne cesserait certainement jamais de lui répéter. Tous les jours même.
Il soupira toutefois alors que la totalité de la situation lui revenait en tête. Un peu de sérieux que diable… il fit une légère moue sans toutefois bouger de sa place.


Il l’embrassa dans le cou avant de se redresser sans la lâcher, observant la casserole où se tenait les pommes de terres. Hum…

Il va falloir que je continue si tu veux manger un jour…

Même s’il n’avait pas envie qu’elle le lâche de sitôt.
Mais il commençait à avoir faim lui aussi.


_________________
L'intelligence c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase
▬ Pierre Desproges


Leslie se moque en #660033

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Sam 2 Mar - 20:02
Alhuin Rainie E.
Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2019
PV - Plante Verte
wait, what ?
« Ton idiot ? »

La question avait fait papillonner son ventre d'une émotion toute nouvelle et, si elle n'avait pas répondu sur l'instant, le baiser qu'elle lui avait offert avait suffi à affirmer tout ce que cette simple question impliquait. Son idiot. Son crétin. Son crapaud. Son Leslie. Son Amour, tout simplement. Autant qu'elle était le sien.
Son rire contre sa peau fut ce qui acheva de rendre évident ce qui avait finalement toujours été : elle l'aimait, depuis trop longtemps pour s'en rappeler. Elle l'aimait, et c'était une certitude qu'elle n'avait plus envie d'étouffer, ni de nier. Je suis tout simplement et éperdument folle de toi. Elle ne prit pas la peine de le lui dire mais son regard le lui hurla autant que le rire qui la secoua légèrement, lorsqu'il reprit la parole au creux de son cou.

« J’espère bien, même si ça ne me dérange pas de te le répéter~ »
« Ne me tentes pas, tu sais que je peux être capricieuse, parfois. ~ »

Ses doigts s'aventurèrent alors un peu plus loin dans ses cheveux, en une caresse qu'elle veilla à garder délicate et pourtant porteuse d'une tendresse amoureuse qu'elle n'avait plus besoin de cacher. Elle était heureuse. Infiniment heureuse. Et tout en elle le criait.



Son visage s'illumina d'un nouveau sourire. Amoureux. Sincère et amoureux.
... Il est magnifique... souffla-t-elle intérieurement en admirant tant bien ses lèvres que ses yeux.

Et, brusquement, Rainie s'empourpra. « Ça y est ? L'information est arrivée jusqu'à ton cerveau ? » L'information. L'information, oui. Elle venait enfin de comprendre pourquoi elle avait l'impression de ressentir de l'amour pour deux. Pourquoi elle ne pouvait pas douter. Pourquoi elle se sentait, soudainement, aussi aimée.

« Il va falloir que je continue si tu veux manger un jour… »

La remarque lui passa totalement au-dessus des sourcils, tant elle était sonnée. Assez en tous cas pour qu'elle eut l'impression de frissonner avec un peu de retard, lorsqu'elle prit conscience du fait qu'il avait embrassé sa peau, avant de se redresser.

« A-attends... ça veut dire que... tu sais... ce que je ressens ? Ou que... tu entends ce que je pense, d'une certaine façon ? Donc... même maintenant ? »

L'idée ne lui déplaisait pas spécialement, mais les faits étaient gênants. Cruellement gênants. Et Rainie sentit s'envoler ce qu'il restait de sa contenance alors qu'elle baissait son regard ambré en direction de ses propres jambes.

« … Oh mon Dieu. » gémit-elle en le regardant avec l'air de celle qui venait d'être surprise totalement nue, tout en s'empressant de le relâcher.

©️ Ran


_________________
« You're the dream I never wanna wake up from. »

Rainie est dense en #669900.

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Ven 8 Mar - 10:50
Solhanne Leslie Q.
Messages : 44
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 26
DAC - Doctorat Avancé en Connerie
Heureusement qu’il avait terminé ses explications car dans le cas contraire, il n’aurait pas pu continuer, bien trop occuper à rougir sous ses mots et à la dévorer du regard. Autant la contre attaque, il l’avait presque prévu. Mais le surnom…
Rien que d’y repenser, il rougit d’avantage.

Comme pour faire oublier ses rougeurs et ça légère gêne même si ce n’était pas vraiment le mot, il l’embrassa dans le cou en riposte avant d’observer les pommes de terres cuisant tranquillement dans l’eau.
Hum… il était en train de préparer quoi comme plat déjà ?

A-attends... ça veut dire que... tu sais... ce que je ressens ? Ou que... tu entends ce que je pense, d'une certaine façon ? Donc... même maintenant ?

Il eut un sourire aussi moqueur qu’amusé. Devait-il l’embêter avec ça ? Ce ne serait pas très correcte même si extrêmement tentant. Elle semblait être aussi rouge que lui-même devait l’être.

… Oh mon Dieu.

Un rire s’échappa de ses lèvres et il posa deux doigts sous le menton de sa belle pour lui relever la tête et lui voler une autre baiser, un brin malicieux avant de lui tirer la langue et de lui ébouriffer les cheveux.

Je n’ai absolument rien entendu, si ce n’est que tu m’aimes. Ne t’en fait pas, je n’espionnerais pas non plus~

Enfin presque… parce que déjà qu’il était protecteur et avait du mal à la lâcher en tant normal, alors maintenant qu’ils était ensemble, cela risquait d’être pire…
Il soupira a cette pensée, un peu gêné donc rougissant et passant une main dans ses propres cheveux… avant de la regarder droit dans les yeux, un air cruellement sérieux plaqué sur le visage. Il était du genre à faire les choses correctement après-tout…

Rainie, acceptes-tu de devenir la meilleure moitié de l’idiot que je suis ?

Il n’avait pas de doute qu’elle accepte de sortir avec lui dans la mesure où cela n’aurait strictement aucun sens dans le cas contraire. Mais il était vraiment consciencieux, surtout quand cela concernait les sentiments d’une personne chère à son coeur.


_________________
L'intelligence c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase
▬ Pierre Desproges


Leslie se moque en #660033

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit le Jeu 18 Avr - 9:38
Alhuin Rainie E.
Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2019
PV - Plante Verte
wait, what ?
« Je n’ai absolument rien entendu, si ce n’est que tu m’aimes. Ne t’en fait pas, je n’espionnerais pas non plus. ~ »

Rainie retint un petit soupir de soulagement, davantage pour la première partie que pour la seconde. Elle savait qu’il ne l’espionnerait pas, elle était moins sûre, en revanche, qu’il ne soit pas encore plus protecteur qu’avant. « Tu vas t’en plaindre ? » Non. Sûrement pas. Elle ne s’en plaindrait pas tout comme elle n’en abuserait pas, mais ses séquences de profondes déprimes irraisonnées étaient bien trop fréquentes pour qu’elle n’ait pas au moins peur de l’embêter.
Elle ne pourrait plus se permettre de ne pas lui donner de nouvelles pendant plusieurs jours, mais elle ne pouvait pas non plus constamment être son boulet.  Et si l’éventualité suffit à légèrement affaisser ses épaules, les yeux de Leslie dans les siens, eux, eurent vite fait de balayer les inquiétudes qui commençaient à alourdir son estomac ?

« Rainie, acceptes-tu de devenir la meilleure moitié de l’idiot que je suis ? »

Si elle avait été rousse, la distinction entre son visage et ses cheveux aurait presque été impossible. Éventualité qui lui donna une nouvelle raison de ne jamais laisser sa couleur naturelle reprendre le dessus et, tout d’abord sans un mot, Rainie glissa ses doigts – légèrement tremblants – dans les cheveux de Leslie avant d’appuyer son front contre le sien. L’attention était aussi adorable que lui. Si adorable même qu’elle eut un mal fou à atténuer le sourire béat qui s’installa sur ses lèvres, juste avant qu’elle ne les pose sur les siennes.

« Oui. Sì. Yes. Da. Je tâcherai d’être la meilleure de toutes les moitiés, même si tu risques de souvent me souffler ce rôle. »

Ses yeux se fermèrent en même temps que ses lèvres et elle ne les rouvrit que pour murmurer un bref « Je t’aime » à celui qui était désormais officiellement son petit ami.

©️ Ran


_________________
« You're the dream I never wanna wake up from. »

Rainie est dense en #669900.

֍ Allemand vs Irlandais ? - PV Craporridge Collant.

Écrit
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

La date/heure actuelle est Lun 22 Avr - 15:57